Les criminels délaissent le bitcoin pour d’autres cryptomonnaies

Depuis le lancement du bitcoin en 2009, la cryptomonnaie a captivé un public très particulier en raison de sa nature informatisée et indiscriminable: les criminels. Mais le bitcoin n’est pas aussi anonyme que ce qui pu être prétendu au départ et les personnes en quête d’anonymat semblent mettre les voiles.

L’incapacité de la devise virtuelle originale à assurer un certain anonymat, due à sa nature transparente et traçable de bout en bout,  a encouragé d’autres développeurs à élaborer des systèmes de paiement confidentiels comme Monero et Zcash.

Ces monnaies alternatives sont spécialement conçues pour assurer le respect de la vie privée des utilisateurs, tout en possédant les diverses caractéristiques principales du bitcoin. Par conséquent, les escrocs et les pirates informatiques abandonnent maintenant la monnaie mère pour s’intéresser à celles-ci.

Monero, « l’un des favoris, si ce n’est le favori »

Monero, l’une des blockchains principales en matière de confidentialité, attire beaucoup d’attention ces derniers temps. La cote de la monnaie est montée en flèche au cours des derniers mois et a même dépassé le taux de croissance du bitcoin. Depuis novembre, le monero est passé d’un peu plus de 86 dollars à 375, selon coinmarketcap. En quadruplant en valeur, sa capitalisation boursière dépasse les 5,8 milliards de dollars. Quant au prix du bitcoin, il n’a que doublé au cours de cette même période.

Mentionnant la récente montée des attaques de rançon, Matt Suiche, fondateur de la société de sécurité basée à Dubaï Comae Technologies, a déclaré dans un entretien téléphonique a Bloomberg que Monero est maintenant « l’un des favoris, si ce n’est le favori » .


//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Des entreprises spécialisées dans le traçage du bitcoin

Pour chaque transaction effectuée sur Bitcoin, le réseau enregistre de manière immuable et publique, l’adresse d’envoi et de réception associée à l’horodatage et au montant du transfert. Avec une analyse approfondie du réseau, les autorités peuvent facilement attraper les coupables en utilisant ces données. De nombreuses sociétés d’analyse comme Chainalysis, basée à New York, sont spécialisées dans le domaine. Depuis 2015, l’IRS américain a d’ailleurs recours à ces services pour démasquer les fraudeurs.

En revanche, la technologie centrale de Monero est construite exactement dans le but d’éliminer cette lacune en matière d’anonymat. Chaque adresse IP impliquée dans une transaction Monero est chiffrée par le réseau et génère également une fausse adresse pour masquer l’expéditeur réel. Le réseau occulte également le montant de la transaction, et ces mesures rendent très difficile, voire impossible, le suivi des transactions.

Selon les développeurs du projet, cette monnaie a été conçue pour protéger la vie privée des citoyens et non pas pour favoriser les activités criminelles. Le développeur principal de Monero, Riccardo Spagni, a déclaré à Bloomberg: « En tant que communauté, nous ne prônons certainement pas l’utilisation de Monero par les criminels. En même temps, si vous avez une monnaie décentralisée, ce n’est pas comme si vous pouviez empêcher quelqu’un de l’utiliser. J’imagine que Monero offre des avantages considérables aux criminels par rapport au bitcoin, alors ils utiliseraient Monero. »

Si vous avez raté notre dossier sur la chute du bitcoin dans l’univers du dark-web intitulé Monero, nouvelle monnaie des marchés noirs en ligne, cliquez ici.


//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

D’après financialmagnates

L’article Les criminels délaissent le bitcoin pour d’autres cryptomonnaies est publié sur CryptoActu.

source http://ift.tt/2CJif9g

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s